Jay Bouwmeester va mieux

Le défenseur des Blues de St. Louis s’est écroulé mardi soir pendant un match à Anaheim

Le directeur général des Blues de St. Louis, Doug Armstrong, a indiqué mercredi que le défenseur Jay Bouwmeester allait bien, 24 heures après s’être effondré au banc des siens en première période du match entre les Blues et les Ducks, à Anaheim.

On ignore toujours ce qui a pu se passer.

« Jay subit actuellement des examens afin de déterminer ce qui s’est passé [mardi] soir. Mais c’est de très bon augure », a déclaré Armstrong, qui a rencontré la presse à Las Vegas, là où les Blues joueront leur prochain match, ce jeudi.

Armstrong était accompagné du défenseur Alex Pietrangelo, capitaine des Blues, qui a été au cœur des événements. Pietrangelo a été l’unique joueur des Blues à visiter Bouwmeester à l’hôpital après l’incident, mardi.

« On a fait un appel Facetime pour permettre à tout le monde de le voir. Il était dans un bon esprit. Il était Jay », a expliqué Pietrangelo, coéquipier de Bouwmeester depuis maintenant sept ans.

« De voir que lui va mieux, ça nous aide à aller mieux. »

Pietrangelo semblait toutefois encore ébranlé par ce qu’il a vu. Bouwmeester s’est écroulé pendant une pause publicitaire, au banc des siens.

« C’est dur à expliquer. Ça s’est passé tellement vite. Ça nous a paru une éternité, a raconté Pietrangelo. On était impressionnés de voir les médecins au travail. Ce n’est pas facile de voir qui que ce soit dans cette situation, mais c’est encore plus dur quand c’est un coéquipier et un ami que l’on voit tous les jours. »

Sous les yeux de son père

L’incident est survenu à l’occasion du voyage des pères des joueurs, une tradition annuelle de plusieurs équipes de la LNH. Le père de Bouwmeester, Dan, était donc présent au Honda Center quand l’incident s’est produit.

Armstrong, lui, n’était pas sur place, puisqu’il revenait d’un voyage en Europe. Il a toutefois coordonné le tout à distance, avant de rejoindre l’équipe à Las Vegas.

« J’ai tout de suite appelé Devon [la conjointe de Jay Bouwmeester], a révélé Armstrong. Heureusement, elle ne regardait pas le match, donc j’ai pu lui expliquer calmement ce qui se passait et la rassurer que Jay avait droit aux meilleurs soins médicaux.

« C’est notre voyage des pères, donc c’était très difficile pour Dan de voir ça, mais rassurant pour Devon de savoir qu’il était bien entouré. »

Les Blues joueront bel et bien leur prochain match, jeudi. Doug Armstrong a toutefois demandé aux journalistes qui couvriront l’entraînement matinal de s’en tenir à des questions de hockey.

Bouwmeester, 36 ans, porte les couleurs des Blues depuis 2013, et a aidé l’équipe à remporter la Coupe Stanley l’an dernier.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.