C’est tendance

Les volants

Parce que le beau temps arrivera bientôt, La Presse décortique les tendances mode printemps-été : quels styles, tissus et imprimés adopter ? D’où viennent ces courants et comment se les approprier ? On vous dit tout.

La tendance

Les volants (qu’on appelle communément des froufrous) sont assurément à l’avant-scène des tendances printanières et estivales. « C’est quelque chose d’assez présent, année après année, mais il y a un vrai boom cette saison-ci », dit Isabelle Conan-Cormier, styliste chez Lili & Co.

Rappelant le style bohème, les volants sont une garniture d’étoffe plissée et froncée. Aériens, ils apportent une touche de féminité, d’élégance, de légèreté aux vêtements. « Quand on pense aux volants, on peut penser aux costumes de scène, comme ces robes d’opéra démesurées, explique Caroline Bécotte, enseignante en design de mode à l’École de mode du Cégep Marie-Victorin. Et on peut aussi faire un lien avec l’image des princesses. »

Les volants apparaissent d’ailleurs à l’époque de la royauté et des châteaux : c’est au XVIe siècle qu’ils sont en vogue auprès des aristocrates (qu’on pense aux fraises et aux jabots), après avoir été portés par des mercenaires allemands.

Où les voit-on ?

Sur les podiums des défilés de mode, de Paris à New York, en passant par Londres et Milan, les volants volent la vedette. Les designers tels Vivienne Westwood, Miu Miu, Miyake, Chanel, Michael Kors, Carolina Herrera, Alexander McQueen, entre autres, ont garni de volants leurs pièces-clés. Les volants se retrouvent à la fois sur les robes, les bustiers, les jupes, les hauts, les maillots… « Les volants sont partout sur les passerelles, confirme Mme Bécotte. Les vedettes ont aussi beaucoup propulsé la tendance. »

Ainsi, lors de la récente cérémonie des Grammy Awards, plusieurs stars ont choisi les volants pour pimper leurs tenues : Ariana Grande, Chrissy Teigen, Camila Cabello, Ella Mai, Sofia Carson, FKA Twigs, pour ne nommer que celles-là.

Les volants sont aussi partout dans les collections des grandes chaînes : H&M, Tristan, Zara, Aritzia et Maison Simons les mettent de l’avant.

Pourquoi maintenant ?

« On ne peut pas dire que la planète va très bien, laisse tomber Caroline Bécotte. Or, les volants ont un petit quelque chose de frivole, de léger et de rafraîchissant. Je vois cela comme un contrepoids à tout ce qui se passe. »

La styliste Isabelle Conan-Cormier croit quant à elle que les froufrous sont de retour dans les tendances mode parce qu’ils sont intimement liés à la féminité. « Ces dernières années, le look androgyne, avec des coupes plus larges et plus carrées, a été populaire, mentionne-t-elle. On attribue les volants à la féminité, à la douceur, aux mouvements et à la sensualité. C’est donc un juste retour des choses. »

On les essaie

Les deux expertes mode sont d’accord : les volants sont plutôt faciles à porter. « Puisqu’ils ajoutent du volume, on peut choisir de les porter sur la partie de notre corps le plus étroit, propose Mme Conan-Cormier. Par exemple, si on est plutôt menue au haut du corps, on peut porter un haut avec des volants avec une jupe ou un pantalon plus étroit. »

La pièce à adopter ? La robe. « Ma version préférée serait une robe bustier, qui permet d’avoir les épaules dégagées, avec quelques volants, en ton sur ton », dit Mme Bécotte. Isabelle Conan-Cormier croit que la robe a un bel avantage : on n’a pas à se demander avec quoi l’agencer. « On peut la choisir avec les volants au haut du corps ou au bas, dit-elle. On peut la porter au printemps avec une veste et des bottes hautes. Et on la porte tout l’été avec des sandales ! » Une autre idée : choisir une jupe avec un ou plusieurs volants à l’ourlet ; on l’agence à un haut ajusté.

Parmi les couleurs à privilégier pour nos morceaux à volants : les couleurs vives ou pastel. On hésite ? On choisit des couleurs de la palette terre, plus faciles à agencer.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.