En soutien à Carey

Lorsque Mattis Pelletier, âgé de 16 ans, a lancé une campagne GoFundMe pour recueillir des fonds afin d’acheter un panneau d’affichage en appui au gardien de but Carey Price, la réaction qui a suivi l’a pris au dépourvu.

« Après deux heures, c’était déjà à 200 $. En une demi-journée, on était à 800 $. Ç’a monté très vite, a déclaré le récent diplômé du Collège Saint-Sacrement et futur étudiant du Cégep de Terrebonne.

« Je pense que le vrai choc a été lorsque j’ai vu mon nom dans le Montreal Gazette. Puis j’ai réalisé que le projet devenait réel. Je n’ai jamais pensé que ça deviendrait viral aussi rapidement. »

Mattis Pelletier a éventuellement atteint-et dépassé-son objectif de recueillir 1500 $. À ce jour, 102 personnes ont fait un don de 1570 $ à la cause depuis la création de la page le 14 juin.

Le résidant de Lachenaie a choisi de mener cette initiative en ligne après avoir vu le gardien critiqué sur les médias sociaux à la suite d’une campagne plus difficile en 2017-2018.

Ça ne lui a pas vraiment plu, et il a décidé de passer à l’action.

« Je voulais montrer à quel point on est dévoués. On voulait montrer notre amour et notre soutien à Carey Price, a-t-il expliqué.

« Même à travers les moments difficiles, on soutient toujours notre athlète préféré. On est là pour lui. »

Si Mattis n’a pas encore réussi à obtenir les services d’une compagnie d’affichage, il ne prévoit pas abandonner de sitôt.

« J’essaie toujours de contacter les agences, mais je pense qu’elles ne me prennent pas au sérieux. C’est difficile, mais j’essaie une nouvelle approche et j’explique notre histoire, a déclaré Mattis, qui demeure convaincu que ses efforts donneront des résultats.

« Ça va arriver. C’est juste plus dur que ce qu’on pensait. »

Pelletier a réussi à obtenir une publicité qui sera affichée à partir du 10 septembre sur le tableau d’affichage numérique d’Astral, sur l’autoroute en face du Complexe sportif Bell de Brossard, grâce à l’aide du designer Joseph Pearce et du collaborateur Andrew Stone.

« On voudrait l’avoir dès le début du mois de septembre, afin que les joueurs le voient tous les matins, a-t-il déclaré, avant d’expliquer le design qu’il avait en tête.

« On veut que ce soit simple, comme Montréal, un cœur et le numéro 31. Ça brise la barrière de la langue. C’est un message universel. »

Grâce à la générosité d’Astral, le coût de la publicité sera entièrement couvert par la compagnie et Pelletier remettra l’argent amassé lors de sa campagne GoFundMe - plus de 1 500 $ - à la fondation de Carey Price.

Un texte de Matt Cudzinowski

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.