Événements sportifs

Qui a inventé la vague ?

Le match est gagné d’avance, la foule s’emballe. Dans les gradins, les spectateurs bondissent, bras dans les airs. Le mouvement s’approche. Impossible d’y résister – on se lève, on agite les membres, on se rassoit. Puis, la vague continue son chemin. Comment ce geste est-il devenu un incontournable des événements sportifs ?

L’idée folle de « Krazy » George

L’invention de la vague est généralement attribuée à « Krazy » George Henderson, un animateur de foule professionnel qui a œuvré au sein d’une trentaine d’équipes sportives de haut niveau. Il mène la première vague documentée par vidéo lors d’une partie de baseball opposant les Yankees de New York aux A’s d’Oakland, le 15 octobre 1981, en Californie. À l’époque, « Krazy » George doit se déplacer section par section pour expliquer aux spectateurs ce qu’il souhaite accomplir. Après quelques tentatives et un peu d’encouragement, tout le stade prend part à sa chorégraphie.

Washington n’est pas d’accord

Un rival conteste le titre d’inventeur de la vague : Robb Weller, un ancien animateur de foule au Husky Stadium de l’Université de Washington. Il affirme qu’au début des années 1970, son équipe de meneuses de claques avait déjà développé une forme de vague qui se déplaçait de haut en bas dans les gradins, plutôt que latéralement.

L’explosion de la vague

La pratique de la vague dans deux événements sportifs majeurs – les Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 et la Coupe du monde de soccer à Mexico en 1986 – coïncide avec sa popularité grandissante dans les stades et les arénas. C’est pour cette raison que dans la plupart des pays anglophones (autres que les États-Unis), la vague humaine porte le nom de Mexican wave, ou vague mexicaine.

Étudier la vague

Comment se comporte une vague ? En 2002, le scientifique hongrois Tamás Vicsek et ses collègues de l’Université Loránd Eötvös de Budapest analysent minutieusement les reprises vidéo de 14 vagues humaines réalisées lors d’événements sportifs. Leurs observations permettent de tirer des conclusions fascinantes sur le phénomène : 

• Il faut environ 25 personnes pour amorcer une vague.

• Une vague se déplace habituellement dans le sens des aiguilles d’une montre, à une vitesse moyenne de 22 bancs/seconde.

• En général, une vague conserve une largeur d’environ 15 bancs tout au long de son déplacement.

Le calme appelle la vague

On observe rarement une vague humaine lorsque le jeu est serré et qu’il ne reste que quelques minutes décisives au match. Elle apparaît plutôt lors des temps morts ou quand une équipe domine nettement la partie, pour chasser l’ennui ou pour sentir qu’on en a pour son argent.

La plus grosse vague

Le 30 octobre 2010, les animateurs de l’émission MythBusters, Jamie Hyneman et Adam Savage, prennent part à une manifestation politique et mènent une vague humaine d’environ 210 000 participants, la plus grosse jamais enregistrée.

La vague la plus longue

Homologuée par le Livre Guinness des records, la vague la plus longue se déroule lors d’un concert du groupe rock japonais Tube, le 23 septembre 2015. Environ 2 000 spectateurs y font la vague pendant 17 minutes et 14 secondes.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.