FLASHES

Ça fait jaser

Ces personnalités font parler d’elles pour le meilleur ou pour le pire. Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les conversations autour de la machine à café.

SPACQ

Flopée de prix pour les auteurs, compositeurs et interprètes

À moins de deux mois du Gala de l’ADISQ, la Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec (SPACQ) remettait hier ses prix annuels. En tout, 19 bourses totalisant 150 000 $ ont été données à des artistes dans diverses catégories. Voici quelques-uns de ceux qui ont été honorés. Patrice Michaud a reçu le prix Gilles-Vigneault Carrière en marche. Marie Michèle Desrosiers a reçu le prix Lucille-Dumont pour sa carrière d’interprète. Cœur de pirate a reçu le prix Robert-Charlebois pour le Rayonnement international. Jean Lapointe a reçu le prix Sylvain-Lelièvre pour l’ensemble de son œuvre d’auteur-compositeur. Andréanne A. Mallette partage avec Roxanne Bruneau le prix Eddy-Marnay Excellence de l’imaginaire. Émile Bilodeau partage avec Hubert Lenoir le prix Eval-Manigat Porteur de traditions. Beyries et Loud ont reçu le prix Emergence, Tire le coyote, celui du parolier de l’année, et Philippe Brault, celui pour la musique de chanson. 

— Josée Lapointe, La Presse

La chanson québécoise célébrée à Calgary

Un Cercle de la renommée de la musique québécoise sera inauguré au printemps prochain au Studio Bell du Centre national de musique (CNM) de Calgary. L’ADISQ y aura ainsi son propre pavillon – comme c’est le cas déjà des Juno, de la SOCAN et de la Canadian Country Music Association. 

Ce sont des artistes qui ont déjà reçu un hommage dans un gala de l’ADISQ qui y seront immortalisés, ce qui « jouera un rôle important dans le partage et la célébration de l’immense héritage musical du Québec auprès de nos auditoires de l’Ouest canadien et au-delà », a déclaré dans un communiqué le président et chef de la direction du CNM. 

En plus de la galerie permanente, un nouvel intronisé aura droit chaque année à un espace temporaire. C’est le groupe Harmonium, qui recevra le prix hommage lors du gala de l’ADISQ le 28 octobre, qui en sera donc la vedette cette année. 

— Josée Lapointe, La Presse

Six prix Emmy posthumes pour Anthony Bourdain

En attendant la grande soirée de la 70e édition des Emmy Awards, le 17 septembre, l’Académie de la télévision américaine a remis le week-end dernier ses premiers prix hors d’ondes. Parmi les lauréats, Anthony Bourdain a reçu six Emmy à titre posthume pour son émission culinaire Parts Unknown sur CNN. Le chef américain, mort prématurément à 61 ans, a obtenu les statuettes du meilleur scénario de documentaire et de la meilleure série d’information, entre autres. Les vainqueurs de cette première moisson d’Emmy sont l’émission humoristique Saturday Night Live et la série Game of Thrones, avec sept récompenses chacune. Sélectionnée dans 22 catégories (!), dont meilleure série dramatique, Game of Thrones risque d’être la grande gagnante lors de la cérémonie glamour qui sera diffusée sur la chaîne NBC.

— Luc Boulanger, La Presse (avec Première Magazine et l’Agence France-Presse)

Depardieu en Corée du Nord

Une controverse n’attend pas l’autre pour Gérard Depardieu. L’acteur français a en effet été aperçu aux côtés de l’écrivain Yann Moix au défilé militaire célébrant les 70 ans de la République populaire démocratique de Corée. Une présence qui a immédiatement alimenté la machine à rumeurs. Grand ami de Vladimir Poutine, Depardieu n’était pas en Corée du Nord pour passer du temps avec Kim Jong-un, mais bien pour le tournage d’un film. Repéré dès le 7 septembre à l’hôtel international Yanggakdo, à Pyongyang, l’acteur avait été avare de commentaires quant aux raisons de son voyage. C’est finalement Thierry Ardisson qui aura permis de percer le mystère en expliquant l’absence de son chroniqueur Yann Moix à son émission de télé : « Yann arrivera en deuxième semaine : il est en Corée du Nord pour un film avec Depardieu », a-t-il révélé. — Stéphanie Vallet, La Presse

Alaclair et les Félix

Alaclair Ensemble a dévoilé hier une nouvelle chanson, Flx (feat. Souldia), excellent avant-goût de son prochain album à paraître le 28 septembre. Ce disque arrive deux ans après Les frères cueilleurs, qui a remporté trois Félix l’an dernier, dont celui de l’album hip-hop de l’année. La chanson fait d’ailleurs directement allusion au gala de l’ADISQ, ne serait-ce que par le titre Flx/Félix. La table est mise dès la première phrase : « Quand on pense qu’on a gagné un Félix pi les ti-culs qui nous r’gardent savent même pas c’est qui Félix », et le fameux trophée apparaît même à la fin du clip. La chanson est un genre de bilan des deux dernières années, du vedettariat, de l’industrie, de la jeunesse, un réquisitoire hip-hop brillant et plein de hargne. Alaclair semble en forme, et on a bien hâte d’entendre la suite.  — Josée Lapointe, La Presse

Le « Dictionnaire des vedettes du Québec »

On ignore qui alimente le nouveau « Dictionnaire des vedettes du Québec » au ton moqueur, mais le profil Instagram du même nom compte déjà 21 000 abonnés, seulement un mois après sa création. Sous le signe de l’humour, on peut y lire que Marc-André Grondin est un « comédien super beau même s’il s’enlaidit ». Quelques dizaines de vedettes figurent déjà au « dictionnaire ». Louis-François Marcotte ? « Cuisinier avec des gros doigts qui doivent goûter bon ». Fred Pellerin ? « Menteur de région ». Ricardo ? « Marque de planche à découper ? » — La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.