Festival international du film sur l’art

Des images, des événements

La 36e édition du Festival international du film sur l’art s’est amorcée hier soir avec la projection du film d’ouverture Megalodemocrat – The Public Art of Rafael Lozano-Hemmer et se poursuit jusqu’au 18 mars. Quels sont les films à voir ? Les événements où aller ?

Ingmar Bergman et Eero Saarinen

Avec Persona, le film qui a sauvé Ingmar Bergman, les réalisatrices Manuelle Blanc et Maria Sjöberg reviennent sur le tournage de ce film de 1966 qui a consacré la renaissance du grand réalisateur. Cet opus de 53 minutes est couplé à une autre œuvre, Eero Saarinen – The Architect Who Saw the Future, un des grands architectes du XXe siècle à qui l’on doit, par exemple, l’aéroport JFK de New York.

Aujourd’hui, 17 h 30, au Centre canadien d’architecture (théâtre Paul-Desmarais)

Retour sur Maurice Béjart

Le danseur et chorégraphe d’origine française Maurice Béjart (1927-2007) a fait sa marque dans le domaine de la danse avec des œuvres telles Symphonie pour un homme seul et Le sacre du printemps. En première nord-américaine, les réalisateurs Henri de Gerlache et Jean de Garrigues lui consacrent un documentaire, Maurice Béjart, l’art de la danse, cherchant à mieux faire comprendre son processus de création. La projection sera suivie du film Sergueï Chtchoukine, le roman d’un collectionneur.

Demain, 15 h, au Centre canadien d’architecture (théâtre Paul-Desmarais)

Deux fois Mathieu Amalric

Le comédien et cinéaste français Mathieu Amalric est en ville pour présenter deux films dont il signe la réalisation. Le court métrage Music is Music propose un portrait de la soprano et chef d’orchestre canadienne Barbara Hannigan. Le moyen métrage Zorn (2010-2017) se veut une conversation entre Amalric et le musicien et compositeur de jazz John Zorn. Les deux films seront projetés l’un à la suite de l’autre et seront suivis d’une discussion avec le public.

Demain, 20 h, au Musée des beaux-arts de Montréal (auditorium Maxwell-Cummings)

ONF : 60 ans de cinéma direct

Le cinéma direct, c’est quoi ? Grosso modo, la naissance du documentaire au Québec. Sa pierre d’assise : capter des images réelles en direct. Pour en savoir plus, le FIFA présente une rencontre avec huit artisans et cinéastes qui, avec des séquences de films tirés de la vaste collection de l’ONF, expliqueront les mystères de ce genre cinématographique né au tournant des années 60.

Dimanche 11 mars, 15 h, au Musée des beaux-arts de Montréal (auditorium Maxwell-Cummings)

Shelley Niro

L’artiste multidisciplinaire Shelley Niro œuvre autant en peinture qu’en cinéma et en photographie. Membre de la nation mohawk de la réserve des Six Nations, clan de la Tortue, dans la baie de Quinte (Ontario), elle propose une filmographie s’intéressant aux questions d’identité, de mémoire, de territoire et de deuil. Cinq de ses courts métrages seront présentés dans le cadre d’une rencontre entre l’artiste et le public.

Vendredi 16 mars, 15 h, à l’Université Concordia (cinéma J.-A. DeSève)

Rencontre avec Kent Nagano

Documentaire allemand réalisé par Nadja Frenz et Inge Kloepfer, La mission de Kent Nagano s’intéresse au travail pédagogique du directeur musical de l’OSM. Ce dernier, on le voit dans le film, consacre une partie de son temps aux jeunes musiciens, que ce soit à Montréal ou en Europe. La projection de 46 minutes sera suivie d’une discussion avec le maestro et la productrice de l’œuvre, Marie-Odile Demay.

Samedi 17 mars, 17 h 30, au Musée des beaux-arts de Montréal (auditorium Maxwell-Cummings)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.