Connaissez-vous
les Fab Labs ?

Les écoles privées québécoises sont de plus en plus nombreuses à introduire des Fab Labs dans leur établissement. Mais de quoi s’agit-il au juste ?

Nés au début des années 2000 à l’initiative du physicien Neil Gershenfeld, un professeur du prestigieux Massachussetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge aux États-Unis, les Fab Labs (dont le terme est une contraction de l’anglais pour FABrication LABoratory) sont des laboratoires de création et de fabrication qui permettent de travailler avec des machines-outils assistées par ordinateur pour créer et réaliser des projets qui mobilisent diverses compétences. Ces laboratoires peuvent abriter tout un lot de machines-outils à la fine pointe de la technologie, allant de la découpeuse laser à la fraiseuse numérique, en passant par la broderie numérique et l’imprimante 3D.

Une approche pédagogique innovante

Conscientes qu’il s’agit d’un moyen idéal de sortir les élèves des manuels scolaires et de les intéresser à la science, les écoles privées ont depuis plusieurs années commencé à aménager des Fab Labs dans leur établissement. Ces laboratoires ultramodernes offrent en effet un potentiel infini pour enseigner les sciences et plusieurs autres matières de façon différente, en amenant les élèves à effectuer concrètement des apprentissages très variés. En introduisant des Fab Labs dans leur établissement, les écoles privées veulent ainsi permettre à leurs élèves de faire face à de nouveaux outils et de parfaire leurs connaissances de manière moins théorique. Elles souhaitent également voir de plus en plus de jeunes avoir la piqûre pour la technologie et ainsi stimuler des carrières scientifiques et assurer la relève.

Des projets ingénieux et créatifs

Dans les Fab Labs, il n’y a pas de cours théoriques. Le concept est «  learning by doing  », c’est-à-dire «  apprendre en faisant  ». Le but est vraiment d’apprendre en créant. À l’école, les connaissances théoriques sont nombreuses. Les Fab Labs permettent donc aux élèves de trouver des applications concrètes à ces savoirs, pour mieux se les approprier. Mais que concoctent les élèves dans les Fab Labs ? Des projets aussi ingénieux que créatifs ! Tout est en effet possible ou presque. Les élèves peuvent y fabriquer des objets aussi variés que des robots, des bijoux, des voitures miniatures, des puces GPS, des cadres, des supports à iPhone, des t-shirts, des cafetières, etc. C’est donc en concevant et en réalisant ces projets que les élèves font des apprentissages.

Une ouverture sur le monde

Fondés sur des valeurs d’ouverture et de partage, les Fab Labs sont des univers pédagogiques très intéressants, car ils permettent de travailler sur les compétences techniques, numériques, sociales et créatives en plus d’ouvrir les élèves sur la communauté. L’accent est entre autres mis sur la collaboration et le travail d’équipe. Les projets qui y sont menés doivent être documentés et accessibles à tous. Enfin, il importe de souligner qu’un Fab Lab peut coûter entre 50 000 $ et 60 000 $ pour l’équipement de base. Il s’agit donc d’un investissement important pour les établissements d’enseignement.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.