Chronique

Team White fait la Révolution !

Ce fut extrêmement serré, mais l’originalité et la polyvalence de Team White ont triomphé hier soir de la technique et du classicisme de Yoherlandy pendant la finale de la compétition de danse Révolution à TVA.

Déguisé en araignée, avec maquillage corporel et lentilles cornéennes colorées, ou vêtu de chemises de chasse pour revisiter La ziguezon de La Bottine souriante, Team White a ébloui les maîtres avec son inventivité sans limite. Ces deux-là ont excellé dans tous les styles qu’ils ont tâtés cet automne.

Dès le premier tour hier, Alexandre et sa sœur Katerine Leblanc, qui forment le sympathique duo Team White, ont offert au public une des révolutions les plus spectaculaires de tout le concours. Une sorte de croisement entre les films Spider-Man et Arachnophobie, suspendu dans les airs.

Pour les intéressés, sachez qu’Alexandre et Katerine enseignent aux studios Shake dans la couronne nord de Montréal (Blainville et Sainte-Adèle).

Yoherlandy, 27 ans, qui a terminé deuxième, avait pourtant démarré la soirée en lion avec une note de 99, se faufilant devant Team White (95), C4 (89) et Charles-Alexis Desgagnés (85).

Le deuxième numéro de Yoherlandy sur Caruso d’Andrea Bocelli n’a peut-être pas été assez différent de son précédent pour impressionner les juges. C’est sans doute ce qui lui a coûté le titre.

Les filles de C4, qui ont joué aux mamies du futur sur Pointant le nord de Pierre Lapointe, ont été épatantes. Gros coup de cœur pour elles. Le très original Charles-Alexis, vêtu d’un costume orangé intégral, aurait mérité un meilleur sort, je trouve. Il avait l’air déçu de sa position au classement.

Ce dernier épisode de Révolution a été ponctué de jolis segments, dont les retrouvailles de Yoherlandy avec son père (sortez les mouchoirs !), l’improvisation piano-danse de Jean-Michel Blais et de Charles-Alexis, ainsi que le montage des meilleurs moments révolution de l’automne.

De l’excellent divertissement, qui a encore une fois été étiré pour rien. Vers la fin, ça ne finissait plus de finir, alors que nous attendions tous que le nom des champions illumine l’écran géant. On accélère, s’il vous plaît.

Dans le numéro d’ouverture, rythmé par la chanson Don’t Stop Me Now de Queen, ç’aurait été bien de mettre à l’écran le nom des troupes et des danseurs qui s’exécutaient. La caméra centrale pivotait très vite et donnait le tournis. À repenser.

Tout au long de la saison, Sarah-Jeanne Labrosse a bien connecté avec les concurrents en coulisses. Mais sur la scène circulaire, quand les enjeux se corsaient, son animation manquait de tonus et de poigne. Comme si elle n’assumait pas son rôle de maîtresse de cérémonie. Et elle chuchotait quasiment les règlements ou indications.

Hier, ce sont les maîtres qui envoyaient les danseurs se reposer dans la zone d’attente. Ce travail revient à l’animatrice – ou égérie –, c’est comme vous voulez.

Outre l’aspect artistique, une des plus grandes forces de Révolution a été la qualité des interventions de ses maîtres. Lydia Bouchard, les Twins et Jean-Marc Généreux ont toujours su trouver les mots justes pour évaluer les performances des candidats, bonnes ou mauvaises.

L’approche franche et honnête des maîtres leur a permis d’éviter le piège des coachs guimauves de La voix, qui encensent tout, tout, tout, même les pièces qui défoncent les tympans.

Bémol, par contre, sur les réactions physiques des maîtres (cris, sauts, pleurs, etc.), qui frôlaient parfois l’exagération.

C’est malheureux, mais la victoire de Team White avait été dévoilée vendredi en raison d’une erreur de l’équipe de production.

La gaffe n’a pas été expliquée, mais le communiqué final de Révolution a été déposé sur le site web corporatif de TVA, accessible à tous les internautes, il y a trois jours, avant d’être immédiatement retiré. Ni vu ni connu, pensez-vous ? Hélas, non. Les traces de cette bourde n’ont pas pu être effacées complètement.

En tapant les mots « Team White et Révolution » dans Google hier après-midi, le deuxième résultat qui sortait était « Team White grands gagnants. Révolution sera de retour ». Oups. Quelques lecteurs m’ont signalé cette fuite. C’est ce qu’on appelle un divulgâcheur de catégorie supérieure. Un double divulgâcheur, en plus.

Car TVA n’a confirmé qu’à 21 h 10 hier que Révolution reviendrait en ondes l’automne prochain. Cette nouveauté n’a pas atteint les cotes d’écoute de La voix junior, qu’elle remplaçait dans la grille horaire. Mais on ne blâmera certainement pas TVA de miser sur un concept québécois plutôt que d’acheter un autre format étranger.

Revue de l’année 2018

Hugo Dumas sera présent, aux côtés de nombreux chroniqueurs et journalistes de La Presse comme Philippe Cantin, Nathalie Petrowski, Marie-Claude Lortie, Francis Vailles et Yves Boisvert, lors d’une soirée spéciale qui présentera les coulisses des grands reportages qui ont marqué l’année 2018. Directeurs de l’information, photographes et artisans qui créent chaque jour La Presse+ seront également dans la salle avec vous, pour échanger sur leur métier et répondre à vos questions. La rencontre aura lieu au M TELUS, à Montréal, le jeudi 6 décembre à 19 h 30. 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.