Michael Moore veut faire tomber Trump... au TIFF

« Mesdames et messieurs, le dernier président des États-Unis. » Ainsi se termine la bande-annonce de Fahrenheit 11/9, lancée hier par Michael Moore. Le film sera présenté en primeur au Festival international du film de Toronto (TIFF), ont annoncé les organisateurs hier, et prendra ensuite l’affiche le 21 septembre, partout aux États-Unis et au Canada.

Le titre de ce nouveau brûlot documentaire fait directement écho à Fahrenheit 9/11, film lauréat de la Palme d’or du Festival de Cannes en 2004, dans lequel le trublion américain s’en était pris à George W. Bush. En évoquant cette fois la date où Donald Trump a été élu à la présidence des États-Unis en 2016, le cinéaste compte bien mettre son grain de sel avant les élections de mi-mandat, qui se tiendront en novembre.

Un total de 27 longs métrages ont été annoncés dans la section documentaires. Plusieurs abordent le mouvement #metoo, dont This Changes Everything, dans lequel de nombreuses vedettes analysent la dynamique de genre à Hollywood. Un autre parle du fondateur de Fox News qui a été évincé pour des allégations de harcèlement sexuel. Et Tilda Swinton est la narratrice d’un documentaire sur le cinéma international à travers le prisme de femmes réalisatrices.

On verra aussi bien sûr des documentaires sur de grandes personnalités artistiques, dont Quincy Jones, Maria Callas ou Ingmar Bergman (par Margarethe von Trotta). D'autres films se penchent sur des personnages politiques marquants : Mikhaïl Gorbatchev (par Werner Herzog), Vladimir Poutine ou Steve Bannon (par Errol Morris).

Le Retour de Michael Myers

Une nouvelle mouture très attendue du film d'horreur Halloween a également été ajoutée hier à la programmation du TIFF.

Ce long-métrage, suite du classique de 1978 qui mettait en vedette Jamie Lee Curtis, reprendra 40 ans après les événements de l'original de John Carpenter, et ignorera les autres suites qui ont été projetées depuis.

Le TIFF se déroulera du 6 au 16 septembre prochain.

— Avec Marc-André Lussier, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.