L'automobile en questions

Notre collaborateur répond aux questions des lecteurs.

Le choix de Madame

Ma conjointe désire changer sa voiture. Sa Mazda3 2008 qui a 200 000 km lui a rendu de fiers services, mais elle aimerait passer du côté allemand…

À la suite de l’essai d’une Jetta 2016, elle a commencé à chercher ce qui lui conviendrait : une Jetta d’occasion avec peu de kilométrage, toujours sous garantie et provenant d’un concessionnaire. Elle parcourt pour son travail entre 20 000 et 25 000 km par année, un trajet mi-route, mi-ville. Nous avons trouvé une Jetta 2013 hybride, ce qui semble très rare, selon nos recherches. Elle a 49 000 km, est toujours sous garantie et le prix est de 14 000 $. Qu’en pensez-vous ? Le même concessionnaire a aussi une Jetta 2016 1.8 TSI avec 25 000 km, dont la garantie se termine en août 2021, et demande 17 000 $.

Sachant que les modèles 2019 seront bientôt dans les salles d’exposition, ferions-nous mieux d’attendre qu’elles arrivent afin de profiter de meilleurs rabais ?

— Gilles Ayotte

Au risque de dégonfler brutalement votre enthousiasme, la Jetta hybride ne devrait pas figurer sur votre liste potentielle. Ce modèle, comme vous le soulignez si bien, est rare et sa performance environnementale, pas très convaincante. Des deux modèles évoqués, mieux vaut opter pour le modèle à essence dont la fiabilité est éprouvée et dont la disponibilité de certaines pièces est plus grande. Enfin, vous avez raison de dire qu’une nouvelle génération de Jetta fera son entrée sur le marché ce printemps et celle-ci devrait (en location ?) figurer sur votre liste dans la mesure où elle étrennera cette fois une architecture commune aux autres produits VW contrairement à la Jetta actuelle. Cette dernière repose sur une plateforme baroque et « américanisée » qui ne rend pas justice à la maîtrise du constructeur allemand en matière d’équilibre et d’agrément de conduite.

Retour à la berline

Après avoir eu des VUS, nous désirons maintenant revenir à une berline sport. Nos trois options sont la Toyota Camry XSE, moteur 4 ou 6 cylindres, la Honda Accord Sport avec moteur 2 L turbo et la Mazda6 avec son nouveau moteur 2,5 L turbo. Les caractéristiques recherchées sont l’agrément de conduite, la fiabilité, un bon rapport qualité-prix et une bonne valeur de revente.

— Jean Ricard, Boucherville

De vos trois options, l’Accord de Honda est la plus homogène et aussi celle qui répond le mieux à vos critères. La Camry dotée du V6 s’avère notre second choix. La Mazda ferme la marche. À noter qu’une nouvelle Altima sera présentée en avant-première au salon de New York dans quelques semaines. Peut-être celle-ci devrait-elle également figurer dans votre liste.

L’infidélité

La location de mon sixième Subaru (trois Outback et trois Forester) se termine en août. Je suis fidèle à cette marque en raison de sa fiabilité, de ses quatre roues motrices et de l’essence ordinaire qu’elle utilise. Dans le passé, j’ai recherché une solution de rechange équivalente à un prix similaire, mais sans succès. Pourriez-vous me mettre à jour sur le sujet avec deux suggestions ? Je ne vous cache pas que j’aimerais améliorer mon plaisir de conduire avec une très bonne tenue de route. S’il faut allonger quelques milliers de dollars…

— Pierre L.

Vous pourriez fureter du côté des marques Volkswagen, Mitsubishi et Mazda. Chez Volkswagen, vous pourriez envisager un véhicule comme la Golf Sportback 4 Motion (une meilleure affaire que l’Alltrack, trop coûteuse). Cette dernière est cependant moins spacieuse qu’une Outback, mais procure plus d’agrément. De plus, sa présentation est plus valorisante et sa garantie de base, plus généreuse. Du côté de Mitsubishi, attirons votre attention vers l’Eclipse Cross dont le rouage intégral se compare avantageusement à celui de Subaru, même s’il n’est pas à prise constante. Nous vous invitons aussi à considérer le CX-5 de Mazda.

On enlève le haut

Je suis propriétaire d’une Chrysler Sebring décapotable 2008 achetée en 2009 avec 19 000 km, qui affiche aujourd’hui 89 000 km. Je regarde actuellement pour une Audi A5 cabriolet entre 2010 et 2014 avec de 60 000 à 80 000 km au compteur. Est-ce une auto fiable et quels sont les problèmes les plus connus ? Quoi faire et demander en premier ? Audi est mon premier choix, car je ne trouve aucune américaine cabriolet à notre goût. Deuxième et troisième choix : EOS et Beetle de Volkswagen.

— Mario St-Charles

La A5 cabriolet représente un bon choix pour peu que vous optiez pour un modèle 2013 ou plus récent. Ces derniers se révèlent plus fiables et moins problématiques (électronique). La première chose à faire est de vous assurer auprès du concessionnaire de son bon entretien et d’exiger d’en faire l’inspection. Nous vous déconseillons l’EOS, trop complexe (et coûteuse à réparer). Quant à la Beetle, elle ne vous procurera hélas pas beaucoup d’agrément.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.