Aliments d’ici

8 faits intéressants à propos de la pomme

Reine de l’automne, la pomme est l’un des fruits les plus consommés au monde. Mais la connaît-on aussi bien qu’on le croit ? De son histoire à ses bienfaits, en passant par les particularités de certaines variétés, on épluche le sujet.

1. Il existe 18 variétés de pommes cultivées au Québec.

Certains ne jurent que par la cortland, alors que d’autres n’ont d’yeux que pour la mcIntosh ou pour la spartan. Mais il y a aussi la rosinette, la jersey mac, la lobo, la sunrise ou encore la vista bella, toutes des variétés qui poussent ici et qui gagnent à être connues.

2. Il y a deux à six fois plus d’antioxydants dans la pelure de la pomme que dans sa chair.

Quand on croque à pleines dents dans une pomme bien juteuse, on fait le plein d’antioxydants pouvant nous prémunir contre certains cancers. Des chercheurs de l’université Cornell, aux États-Unis, ont d’ailleurs démontré que le potentiel antioxydant contenu dans 100 grammes de pomme non pelée serait l’équivalent de 1500 grammes de vitamine C.

3. La première plantation de pommiers sur notre territoire remonte à 1617.

Selon la légende, c’est à Louis Hébert, apothicaire et premier colon de la Nouvelle-France, qu’on doit les premières variétés de pommiers. On dit que le premier verger québécois aurait été planté sur le mont Royal.

4. À température ambiante, la pomme ramollit dix fois plus vite que si on la conserve au frigo.

La pomme trône souvent dans le bol à fruits, mais c’est au réfrigérateur qu’elle se conserve le mieux. Comme la banane, elle dégage naturellement de l’éthylène, un gaz qui déclenche le murissement des fruits et légumes. Pour ralentir le processus, mieux vaut la conserver dans le bac à fruits.

5. La chair de la cortland ne brunit pas à l’air ambiant.

En plus de se prêter idéalement à la cuisson et à la confection des tartes, la cortland est parfaite pour la collation dans la boîte à lunch. Coupée en quartiers, sa chair ne brunit pas à l’air ambiant.

6. La pomme peut aider à mieux conserver certains aliments.

Grâce à l’éthylène qu’elle contient, la pomme permet d’éviter le durcissement de la cassonade. Il suffit de déposer une tranche de pomme dans le pot ou le sac de cassonade. La pomme est aussi utile dans la boîte à pain pour prévenir le rassissement prématuré des miches et des baguettes.

7. Manger une pomme peut aider à combattre la mauvaise haleine causée par l’ail.

Selon une étude publiée dans le Journal of Food Science, la pomme contient des polyphénols qui neutralisent les composés de soufre contenus dans l’ail.

8. La pomme serait le cinquième fruit contenant le plus de résidus de pesticides.

Chaque année, le groupe de recherche américain Environmental Working Group révèle la liste des 12 fruits et légumes contenant le plus de résidus de pesticides. Et, chaque année, la pomme s’y retrouve. Mieux vaut donc la consommer en version bio.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.