Les vins de la semaine

Comment déterminer la qualité ?

On pourrait parler longtemps de la validité des appellations. Initialement conçues pour protéger la qualité des vins, elles ont parfois été détournées dans un but purement mercantile. Aujourd’hui, de nombreuses appellations ne sont malheureusement plus garantes de qualité. On ne le dira jamais assez, une appellation peut vous donner une idée du style du vin, et assurément de sa provenance, mais le critère de qualité numéro un pour un vin restera toujours le vigneron.

Pétillant parfait pour l’apéro

Le Val de Loire est le plus important producteur de vins effervescents hors Champagne, et une source de très bons rapports qualité-prix. L’appellation Crémant de Loire n’autorise pas l’utilisation du melon ou de la folle blanche, les principaux cépages du Pays nantais. Plusieurs vins effervescents de cette région portent alors simplement la mention Vin de France, comme celui-ci, élaboré avec chardonnay et melon. Très fin, au nez comme en bouche, avec des arômes de pomme jaune, de poire et de délicates notes de mie de pain. La bulle est fine et abondante, le vin est tonique et très frais. Tout en finesse et en légèreté, mais sans manquer de matière, avec une pointe de salinité qui étire la finale. D’un équilibre irréprochable, il est parfait pour l’apéritif, ou pour accompagner des huîtres, des poissons et fruits de mer simplement grillés ou en tartare.

Bonnet Huteau Nuit Boréale Brut Vin de France, 23,40 $, 12 %, bio (14496481)

Garde : de 3 à 4 ans

Superbe compagnon de repas sans façon

Ce vin faisait partie de l’opération Vins nature du 3 octobre. Plusieurs de ces vins, partis très vite, font un retour en succursales, dont celui-ci. Surveillez son arrivée s’il n’est pas offert à la date de publication. Élaboré par l’excellent vigneron Dirk Niepoort, c’est un vin issu du cépage baga, emblématique de la région de Bairrada. Il peut donner des vins puissants et tanniques, capables d’une longue garde. Mais ici, il est fait dans un tout autre style qui met de l’avant la fraîcheur et le fruité du cépage. Issu d’une culture bio et vinifié naturellement, en cuve inox, le vin conserve un peu du caractère terreux typique de la région, mais aussi avec tout plein de fruits rouges, d’herbes et une impression caillouteuse. Frais et tonique en bouche, avec une texture au grain fin, et de légers tanins. Pour accompagner des repas sans façon : pizza, hamburger, saucisses grillées.

Niepoort Nat’Cool Drink Me Bairrada 2019, 20,95 $ 12 % 1L (14092680)

Garde : à boire

Pour le plaisir du bon Bordeaux bien fait !

Du bordeaux gourmand, tout en fruit, à la fois fin et complexe, et à petit prix ? Oui, ça existe ! Et beaucoup plus que certaines mauvaises langues le laissent croire. Pour preuve, ce délicieux merlot issu de vignobles cultivés en bio sur la rive droite, vinifié avec grand soin et élevé en cuves de béton. Un très joli nez s’ouvre sur des notes de fruits rouges et noirs bien mûrs, d’épices, d’anis, de feuille de tabac et de cacao. Et quelle bouche ! Une matière mûre lui confère une texture soyeuse, relevée par un grain très fin, beaucoup de fraîcheur et des tanins modérés, enrobés, juste assez fermes. Savoureux, avec de l’éclat, de la vitalité, et une longue finale. Tout indiqué pour un confit de canard, des côtelettes d’agneau ou un steak frites.

Vignobles Pueyo Tellus Vinea Bordeaux 2018, 22,15 $, 14 % (14514993)

Garde : de 4 à 6 ans

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.